Home / 1checker / 11 mai sans tabac à l’Uac : L’autre défi des K-seurs de l’Eace pour rendre hommage à Bob Marley

11 mai sans tabac à l’Uac : L’autre défi des K-seurs de l’Eace pour rendre hommage à Bob Marley

Un concert en hommage au légendaire Bob Marley, précurseur de la musique ‘Reggae’’ a lieu  Le samedi dernier  sur le terrain de Handball de l’Université d’Abomey-Calavi. A l’occasion, l’Ensemble artistique et culturel des étudiants  (Eace)  et   le fils du regretté Gnonnas Pedro,  Kwamy Mensah  ont emporté le public  à travers des chansons qui incitent à la paix.

C’est désormais effectif ! La consommation du tabac et de la  cigarette  est interdite  sur le campus d’Abomey-Calavi à chaque fois qu’il y a  concert au légendaire Bob Marley précurseur de la musique Reggae à l’Uac. L’hommage  rendu à cet artiste ce samedi  sur le campus d’Abomey-Calavi  a été totalement différent de celui des années antérieures. Un ‘’ 11 mai sans tabac’’. C’est le défi choisi par  l’Eace lors de ce  concert  en mémoire du  ‘’Reggae man’’ international Bob Marley. Sur le terrain de  Handball de l’Uac  lieu choisi pour  ce concert, pas d’odeur du tabac et de la cigarette. Pas de fumée,  ni de trace de cigarette au sein de ce  haut lieu de savoir.  Devant le grand portail de l’Uac  des hommes en uniforme  (Policiers et militaires)  sont mobilisés à cet effet  pour décourager  tous ceux qui vont  vouloir  faire entrer de la drogue et ses dérivés dans  l’enceinte du campus.  A la place donc du tabac et  de la  cigarette l’Eace a préféré un hommage dans la discipline. Ceci à travers des chansons programmées comme Celles de Kwamy Mensah  pour être exécutées en live. Au nombre de ces chansons on peut citer ‘’ ne tuez pas la liberté’’, version reggae de la chanson pour inciter à la paix surtout au regard des derniers  évènements qui ont lieu à Cotonou.

Boniface Kabla

 

Check Also

Résultats de baccalauréat 2019 : Le message de Philippe Hossou aux nouveaux bacheliers, enseignants….

Très attaché à la cause de la jeunesse du Bénin depuis une décennie, Philippe Metossin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *