Home / Actualité / 2ème édition du forum international sur le leadership féminin : Renforcer la participation des jeunes filles aux instances de prises de décisions

2ème édition du forum international sur le leadership féminin : Renforcer la participation des jeunes filles aux instances de prises de décisions

La 2ème édition du forum international sur le leadership féminin se tient depuis hier mardi 05 mars 2019 et ceci pour quatre jours. Placée sous le thème ’Leadership féminin autonomisation de la femme et développement économique en Afrique, les participantes à ces assises auront à réfléchir à comment mettre un accent particulier sur la jeune fille africaine afin de la sensibiliser sur l’importance de son éducation et de sa formation à la nécessité de renforcer sa participation effective aux instances de prise de décisions au niveau local et national.

Elles sont venues de Togo, Cameroun, Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Ghana…. et même de l’espace francophone à prendre part à ce forum international sur le leadership féminin. Au regard donc du rôle que joue la femme. Après avoir rendu un hommage vibrant à la femme, le coordonnateur du forum Koffi Attoh Mensah a souligné que les hommes doivent cesser d’opposer les femmes entre elles. Pour lui, les hommes doivent chercher à unir davantage les femmes pour des combats justes et valorisants. Le présent forum selon lui, est le moment pour les femmes de partager les expériences en vue de poser des bases d’une approche innovante susceptible de favoriser l’éclosion d’un leadership féminin capable de porter les grands espoirs d’un idéal démocratique et d’une Afrique émergente. La situation de la femme en Afrique en général et dans l’espace francophone en particulier continue donc de nous interpeller tous, informe la présidente de l’observatoire panafricain du leadership féminin (Opalef) madame Cathérine Samba Panzza. Pour elle, il y a une urgence à rechercher les voies et moyens d’une autonomisation plus affirmée des femmes dans le contexte qui font les frais dans l’espace francophone avec cette interrogation fondamentale. Il s’agira pour elle, de faire en sorte que les divers axes de l’autonomisation puissent rétroagir dans les divers secteurs amenant ainsi les femmes à être de plus en plus reconnues comme actrices dans l’émergence et le développement économique de l’Afrique. C’est seulement à ce prix que les africains pourront aux dires de madame Cathérine Samba Panzza assister à l’avènement d’une productivité plus grande et par là bénéficier d’une croissance certaine permettant d’induire un développement plus durable basé sur une meilleure répartition des ressources. Elle a saisi l’occasion pour rappeler les missions dévolues à l’Opalef.

Boniface Kabla

Check Also

tossou et ca1

Retraite d’évaluation du contrat plan, Etat-Sbee : La gestion de Laurent Tossou enchante les membres du Ca

Au terme de la retraite d’évaluation du contrat plan, Etat-Sbee, les membres du Conseil d’administration …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *