Le 03 juin 2019 a lieu au siège de la commission de la Cedeao à Abuja la  30e session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité au niveau des ambassadeurs de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Deux décisions importantes ont été prises lors de cette session. Il s’agit de l’examen du mémorandum sur la délivrance du certificat d’exemption de la Cedeao par le président de la Commission en cas d’urgence « extrême »  et  l’examen  des  situations politiques et de sécurité dans la région.

 

CEDEAO

Communiqué de presse

LE CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO AU NIVEAU DE L’AMBASSADEUR ORGANISE SA 30ème SESSION ORDINAIRE À ABUJA.

 

La 30e session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité au niveau des ambassadeurs de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue le 3 juin 2019 au siège de la Commission de la CEDEAO à Abuja, au Nigéria. L’examen du mémorandum sur la situation politique ainsi que sur la sécurité dans la région figure en tête de l’ordre du jour de la réunion. Le Conseil a également examiné un mémorandum sur la délivrance du certificat d’exemption de la CEDEAO par le président de la Commission en cas d’urgence « extrême ».S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le général Francis Awagbè Béhanzin, le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Commission de la CEDEAO a souligné la nécessité pour le Conseil d’examiner attentivement les situations politique et de sécurité dans la région, car la stabilité politique et la sécurité sont essentielles à la stabilité de développement économique.

Le commissaire Béhanzin a appelé les ambassadeurs à ne pas décourager leurs efforts pour lutter contre l’insécurité et l’instabilité dans la région.

Lors de son allocution d’ouverture, l’Ambassadeur Babatunde Nurudeen, Représentant permanent du Nigéria auprès de la CEDEAO et Président du Conseil de la médiation et de la sécurité au niveau des ambassadeurs, a exprimé sa satisfaction devant les succès enregistrés dans la région en ce qui concerne la paix et la sécurité, en dépit des défis sécuritaires et des menaces pesant sur la sécurité et certains Etats membres.

Il a encouragé les membres du Conseil à examiner les situations décrites dans les mémorandums présentés par la Commission de la CEDEAO et à faire des recommandations au Conseil de médiation et de sécurité au niveau ministériel pour parvenir à la paix et à la sécurité dans la région.

Check Also

tossou et ca1

Retraite d’évaluation du contrat plan, Etat-Sbee : La gestion de Laurent Tossou enchante les membres du Ca

Au terme de la retraite d’évaluation du contrat plan, Etat-Sbee, les membres du Conseil d’administration …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *