Home / Actualité / 8ème journée portes ouvertes de la Cedeao : Pour prévenir des crises en Afrique de l’Ouest

8ème journée portes ouvertes de la Cedeao : Pour prévenir des crises en Afrique de l’Ouest

Sur le Plan d’action 2017-2020 pour la Composante femmes, paix et sécurité du Cadre de prévention des conflits de la Cedeao, il est organisé ce jour 11 décembre 2017 à Dakar au Sénégal, la 8ème édition de la journée portes ouvertes Genre, Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité. C’est dans l’intention de prévenir et de résoudre les crises en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Lire le communiqué de presse

N°xxx/2017                                     Dakar, le 9 décembre 2017

DES SYNERGIES D’ACTIONS POUR LA PREVENTION ET LA RESOLUTION INCLUSIVES DES CRISES EN AFRIQUE DE L’OUEST ET AU SAHEL

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), le Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et ONUFEMMES organiseront conjointement, le 11 décembre 2017, à Dakar, au Sénégal, la 8ème édition de la journée portes ouvertes Genre, Femmes, Jeunes, Paix et Sécurité.

Cette édition porte sur le Plan d’action 2017-2020 pour la Composante femmes, paix et sécurité du Cadre de prévention des conflits de la Cedeao.

Elle se veut un cadre d’échanges avec les femmes et les jeunes leaders de la région sur les différents axes et activités de ce Plan d’action afin de susciter la création de synergies d’actions à entreprendre pour la prévention et la résolution inclusives des conflits en Afrique de l’Ouest et au Sahel.

Ce Plan traduit la volonté et l’attachement de la Cedeao d’aborder les questions de l’exclusion des femmes dans les mécanismes de prévention des conflits en Afrique de l’Ouest à travers un agenda qui définit  la sécurité des populations de la région.

Au nombre des participants à la rencontre de Dakar, figurent notamment des femmes et des jeunes leaders d’Afrique de l’Ouest  et du Sahel,  des représentants nationaux du Groupe de travail femmes, jeunes, paix et sécurité en Afrique de l’Ouest et au Sahel ainsi que ceux de la Plateforme des femmes du G5 Sahel, des universitaires.

Il y aura également des représentants d’organisations régionales, ceux des entités des Nations unies et de la Commission de la Cedeao, sans oublier des membres de la diaspora.

Check Also

Formation syndicale   au Centre de l’éducation ouvrière  à Ganhi : La Cgtb pour la sécurisation des emplois des travailleurs  de la Sodéco

Au Centre de l’éducation ouvrière sis à Ganhi à Cotonou, la Confédération générale des travailleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *