Home / Actualité / 9e sur 38 selon le Cpia, Banque mondiale : Encore un bon classement pour le Bénin

9e sur 38 selon le Cpia, Banque mondiale : Encore un bon classement pour le Bénin

La rigueur d’assainissement des finances du gouvernement de la Rupture est à nouveau honorée. Sur 35 nations évaluées, le Bénin est classé 9e avec la note de 3,5 pour une bonne gestion économique courant l’année 2017. Ainsi précise le rapport sur l’évaluation des politiques et des institutions nationales en Afrique (Country Policy and Institutional Assessment – CPIA  en anglais), édition 2017.

Bonne gestion économique sous le gouvernement de la Rupture. Talon et ses collaborateurs viennent d’avoir une bonne mention. Laquelle mention classe le Bénin 9e sur 35 nations évaluées par un démembrement de la Banque mondiale. C’est le rapport sur l’évaluation des politiques et des institutions nationales en Afrique (Country Policy and Institutional Assessment – CPIA  en anglais), édition 2017. Ce rapport décrit les progrès réalisés par les pays d’Afrique subsaharienne dans le renforcement de la qualité de leurs politiques et institutions. Publié mercredi 12 septembre dernier, il donne une notre de 3,5 au Bénin et le classe ainsi dans le groupe des grandes nations. Des pays dans lesquels, la gestion économique se porte mieux. Ledit rapport fait noter, le Rwanda à la tête du peloton avec une note de 4,0 et le Soudan du Sud ferme le classement avec 1,5.

Avec la note de 3,5, le Bénin est désormais dans les bonnes grâces de l’Ida (Association internationale de développement). Puisque depuis 1980, les notations attribuées aux pays les plus pauvres dans le cadre de la Cpia servent à déterminer les allocations IDA (Association internationale de développement). Elles permettent également de suivre les progrès des économies africaines et de les comparer à ceux des autres pays IDA. Notons qu’en 2017, la note moyenne attribuée par la Cpia s’établit à 3,1. Ce qui avait écarté l’Afrique subsaharienne dont les notes étaient légèrement en-dessous de la moyenne des autres pays bénéficiant de l’aide de l’Association internationale de développement (IDA) qui ressort à 3,2.

Gilles G. Gnimadi

Check Also

Formation des Syndicats National des Paysans : La réforme agricole au cœur des échanges

Le centre Dom Helder Camara d’Apatame de Zoungbonou commune de houéyogbé a abrité ce mardi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *