Home / Politiques / Audience au Palais des gouverneurs : Le Professeur Dénakpo au cabinet de Me Houngbédji

Audience au Palais des gouverneurs : Le Professeur Dénakpo au cabinet de Me Houngbédji

Me Adrien Houngbédji, Président de l’Assemblée nationale, a reçu en audience le mercredi 20 juin 2018, en son cabinet au Palais des gouverneurs de Porto-Novo, le chef du service de la clinique universitaire et d’obstétrique (CUGO) du Centre National Hospitalier et Universitaire (CNHU) Hubert Koutoukou Maga de Cotonou. Le professeur Justin Lewis Dénakpo, gynécologue obstétricien, est allé solliciter l’appui du président Houngbédji et surtout sa médiation auprès du gouvernement, en vue de la reconstruction et de l’équipement de la CUGO.  Ce centre, a-t-il révélé, végète aujourd’hui dans un état de délabrement très poussé. Et si rien n’est fait, on pourrait assister à sa ruine avec pour conséquence la mise en danger de la vie de plusieurs patientes.   Profitant de l’occasion qui lui a été offerte, le Professeur Dénakpo a proposé au président de l’Assemblée nationale son ambition de développer avec l’institution parlementaire un partenariat pour des soins préventifs et curatifs contre le cancer du sein et du col de l’utérus au profit du personnel parlementaire féminin. Une initiative qui a été saluée à sa juste valeur le premier responsable de l’institution parlementaire. Voici ce qu’a déclaré à la presse le Professeur Justin Lewis Dénakpo, Gynécologue obstétricien, Chef du Service de la Clinique Universitaire et d’obstétrique (CUGO) du CNHU.

El-Hadj Affissou Anonrin

 

Déclaration à la presse

« Nous avons souhaité rencontrer Monsieur le Président de l’Assemblée nationale pour lui faire part de notre ambition de développer avec son institution un partenariat dans le but de proposer au personnel féminin de l’Assemblée nationale des offres de soins préventifs et curatifs. Il nous a reçus avec beaucoup de bonheur et nous lui avons expliqué aussi les difficultés qui sont les nôtres au niveau de la Clinique Universitaire et d’Obstétrique (CUGO), notamment par rapport à la dégradation des infrastructures et le manque criard de matériels et d’équipements médicaux. Et dans ce sens nous avons initié un projet de reconstruction et d’équipement de la CUGO. Et l’objet de la visite était aussi de faire le plaidoyer à son niveau pour que lorsque l’occasion va se présenter qu’il soit notre porte-parole auprès du gouvernement. On est à l’hôpital et puis on est témoin des drames et quand vous vous rendez compte qu’il y a une patiente, si vous l’aviez reçu ou vous l’avez vu un an ou deux ans plutôt, elle ne serait pas dans un état où, vous n’avez aucune possibilité de soins à lui offrir. Je parle notamment des cancers du sein et le cancer du col de l’utérus. Ce sont quand même des drames chez nous. Ailleurs les gens survivent au cancer du sein pendant trente ans, ici le pronostic est sévère simplement parce que la découverte est tardive. Donc ce n’est pas que l’Assemblée nationale seule, c’est toutes les institutions de la République que nous prenons en compte dans notre démarche pour leur offrir les soins de prévention notamment pour les cancers qui constituent un véritable fléau dans notre pays. »

Propos recueillis par El-Hadj Affissou Anonrin

Check Also

Relecture de la Charte des partis politiques : Le meilleur document de positionnement des femmes

La solution au positionnement des femmes dans les institutions de décisions et notamment à l’Assemblée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *