Home / Actualité / Autonomisation de la gent féminine : Les femmes des  Aguégués formées pour une bonne  gestion financière

Autonomisation de la gent féminine : Les femmes des  Aguégués formées pour une bonne  gestion financière

L’Ong Oasis naturelle pour l’émergence de la solidarité et des initiatives pour la malheureuse enfance (Onesime) et le Fonds canadien d’initiatives locales (Fcil), outillent les femmes de la Commune lacustre des Aguégués sur la gestion financière et l’entreprenariat féminin. En effet, dans le cadre du projet intitulé « Renforcement des capacités économiques des groupements de femmes dans la commune lacustre des Aguégués au moyen des formations et dotation en matériels de fabrication du savon », l’Ong Onesime a démarré depuis le 19 septembre 2018 une série de formations théoriques au profit de trois groupements de femmes dans la commune des Aguégués. Ces formations portent sur la vie associative, le leadership féminin, la gestion financière et l’entreprenariat féminin. Ces activités sont rendues possibles grâce à l’appui technique et financier du Fonds canadien d’initiatives locales (Fcil). Après les formations sur la vie associative et le leadership féminin, les bénéficiaires ont démarré depuis le lundi 1er octobre la formation sur la gestion financière et l’entreprenariat féminin qui a pris fin le samedi 6 octobre 2018. Au total soixante quinze femmes issues de trois groupements des Arrondissements de Houédomé, Avagbodji, Zoungamé bénéficieront de ce projet. L’Ong Onesime qui n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, va doter dans les tout prochains jours, les trois groupements en kits de fabrication de savon à savoir : des moules en fer, des tables de coupe de savons, des intrants, des bassines, des seaux de préparation de savon, des gobelets de mesure, des louches, des sacs de soude , des caisses de rangement des intrants etc. C’est après la remise officielle de ces équipements de travail, que l’Ong Onesime va renforcer leur capacité sur la fabrication du savon afin de leur permettre d’être compétitives sur le marché. Aussi, est-il prévu l’organisation des séances de sensibilisations dans les arrondissements afin de conscientiser la population sur le respect des droits des femmes et des filles. C’est donc pour permettre aux femmes d’être actives tout au long de l’année et éviter les migrations saisonnières vers le Nigéria et d’autres villes, qui créent des problèmes de déscolarisation des enfants et surtout de toutes sortes d’abus sexuels dont sont souvent victimes les filles. L’objectif général de ce projet est donc d’amener les femmes à trouver d’autres activités génératrices de revenus pouvant leur permettre non seulement de rester sur place tout au long de l’année mais aussi d’avoir les moyens financiers nécessaires pouvant leur permettre de prendre en charge leurs enfants aux côtés de leurs maris. Les participantes très contentes, n’ont pas manqué de remercier très sincèrement le Fonds Canadien d’Initiatives Locales qui a bien voulu les rendre autonomes par ces différentes formations et surtout par l’octroi de tous les matériels dont elles ont besoin pour fabriquer du savon. La Directrice de l’Ong Onesime, Caroline Ayédon a pour sa part, émis le vœu que les connaissances acquises au cours des différentes formations soient mises en application afin que l’activité de fabrication du savon puisse être bénéfique aux différents groupements et permettre également l’épanouissement des enfants.

Osias Satingo  (Coll)

 

Check Also

Corridor Abidjan-Lagos  : Les experts des pays membres  pour le développement de l’autoroute

Le vendredi 19 octobre 2018, les Ministres et les experts des infrastructures routières du Corridor …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *