Home / Actualité / Conformité des partis politiques à la nouvelle charte : Les trainards risquent gros

Conformité des partis politiques à la nouvelle charte : Les trainards risquent gros

Ils sont plusieurs partis politiques à ne pas encore se conformer à la nouvelle charte alors qu’ils battent bien la précampagne. Les responsables de ces partis apprendront à leurs dépens. Puisqu’avec la décision El 19-001 du 1er février 2019, la Cour constitutionnelle refuse de jouer aux sapeurs-pompiers et éclaire plus d’un.

Le risque est grand. Et ils l’encourent inutilement. Ce sont les responsables des partis politiques qui trainent à se conformer à la nouvelle charte des partis politiques. Au lieu d’accorder plus de crédit à la mise en conformité de leurs partis, ils prennent leur temps pour occuper le terrain pour faire de précampagne. Alors que certains remplissent déjà toutes les conditions possibles pour présenter des candidats selon les clauses de la charte électorale. De toute façon, la Cour a été claire. Il n’y aura pas de sauvetage. C’est pourquoi dans sa décision El 19-001 du 1er février 2019, elle a prévenu les trainards : « … Les partis politiques dûment enregistrés avant la promulgation de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin ont jusqu’au 16 mars 2019 à minuit pour accomplir les formalités de conformité à la charte. » Elle va plus loin pour leur rappeler que :« Les partis politiques qui envisagent de présenter des candidats aux élections législatives doivent se conformer aux dispositions de la loi n°2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques en République du Bénin à la date fixée pour le dépôt de la liste de candidats par la production d’un certificat de conformité aux dispositions de la charte des partis politiques délivré par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. » Dans la même décision, elle ordonne que « « si tout parti politique dûment enregistré avant la promulgation de ladite loi a jusqu’au 16 mars 2019 à minuit pour accomplir les formalités de mise en conformité, ceux qui envisagent de présenter des candidats à l’élection des députés à l’Assemblée nationale aux élections législatives du 28 avril 2019 doivent, pour être conformes au code électoral, avoir accompli cette mise en conformité à la date fixée pour le dépôt de la liste des candidats par la production d’un certificat de conformité aux dispositions de la charte des partis politiques délivré par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ».
De cette décision de la Cour Constitutionnelle, tous les partis politiques doivent se conformer aux textes. Et ce, selon dans le temps prescrit par les textes. Sinon, ils seront responsables de leur sort. En tout cas, la Cour aura joué sa partition.

Gilles G. Gnimadi

Check Also

talon

Crise au sein de la dynastie royale d’Abomey : La médiation gagnante de Patrice Talon

La crise qui secoue la famille royale d’Abomey depuis le départ vers les ancêtres de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *