Home / Guillemets / Double carton jaune

Double carton jaune

décembre 10, 2014

L’opposition politique au régime du Président Boni Yayi tente de reprendre la main. Après la cacophonie des marches parallèles, l’heure est à la marche de l’unité. Pour la forme, c’est une bonne nouvelle. Et pour cause, la cacophonie est une honte. Elle est l’expression d’une absence d’héritage de comportement et d’idée. Quand l’opposition se retrouve, c’est la démocratie qui a une chance de survivre. La majorité présidentielle est bien malade à l’annonce de la réconciliation de l’opposition. Il n’y a plus de motif valable pour interdire les marches projetées pêle-mêle. Les marches auront bel et bien lieu.

La marche de Porto-Novo est un carton jaune. Porto-Novo est le fief incontesté de l’opposition. Le principal leader y réside. Son nom est Adrien Houngbédji. La marche sera présidentielle. C’est-à-dire un mouvement gigantesque. Son ampleur donnera le ton de la marche du lendemain, 11 décembre 2016. La marche de Cotonou du 11 décembre 2014 sera le second carton jaune. Ce qui est synonyme de carton rouge.

L’arbitre, le peuple donnera-t-il le carton rouge sur le champ ou attendra-t-il la prolongation, pour sortir le carton fatal ? Les conditions s’accentuent à se faire réunir. La majorité présidentielle a décidé aussi de marcher pour soutenir le chef de l’Etat et la démocratie. En fait, il s’agit d’une marche de provocation dont le but est de semer la confusion qui pourrait être fatale pour les uns et les autres. La police a le devoir de protéger les personnalités de premier plan. Dans cette longue marche, où se trouve la Renaissance du Bénin qui a des députés à l’Assemblée Nationale qui votent contre le gouvernement, mais a un ministre au gouvernement ? Cette position hermaphrodite est-elle porteuse de bonheur pour la Rb ? Le carton rouge plane …

Herbert Houngnibo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *