Home / Actualité / Édition 2018 de la session annuelle du Médiateur de la République : Joseph Gnonlonfoun fait le point à mi-parcours

Édition 2018 de la session annuelle du Médiateur de la République : Joseph Gnonlonfoun fait le point à mi-parcours

Les travaux de l’édition 2018 de la session annuelle du Médiateur de la République se poursuivent au siège de l’institution à Porto-Novo. Dans la matinée du lundi 3 décembre 2018, le Médiateur de la République a présidé une séance au cours de laquelle le point à mi-parcours des dossiers inscrits à l’ordre du jour de ladite session a été fait. Cette séance a été suivie de la poursuite des travaux avec l’examen de trois dossiers concernant le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports.

Selon le point fait par le Directeur des recours, plusieurs dossiers concernant divers ministères et institutions ainsi que des Mairies ont été examinés. « Au cours de la première semaine de la session annuelle, dix séances de travail ont été tenues respectivement avec le Ministère des enseignements maternel et primaire, la Mairie de Porto-Novo, le Ministère du travail et de la fonction publique, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère de l’économie et des finances, le ministère de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle, le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, le ministère de la justice et de la législation, et enfin le ministère en charge de la défense », a dit le Directeur des recours. Il a par ailleurs ajouté que des échanges ont aussi eu lieu avec le représentant du ministère de l’intérieur. Sur les 26 structures qui sont attendues à la session, 11 ont déjà planché. Globalement, a dit le Directeur des recours, toutes les structures invitées la semaine dernière ont répondu présentes à l’appel du Médiateur. « Avec ces structures à gros dossiers, tout s’est bien passé dans une bonne ambiance », a souligné le Directeur des recours.Poursuivant ses propos, il a indiqué que les séances ont consisté essentiellement à présenter les dossiers du Médiateur de la République qui sont restés sans réponse. La parole a été ensuite laissée à chaque structure pour opiner sur chacun des dossiers et dire les diligences qui ont été faites pour le règlement des réclamations posées par les requérants. Pour la plupart, il est ressorti qu’un certain nombre de dossiers avait déjà fait l’objet de cas de succès. Il est également ressorti que pour d’autres dossiers, les diligences sont en cours et les relances successives du Médiateur de la République ont déjà permis aux ministres et aux responsables des structures impliqués d’accélérer encore ces diligences pour que incessamment, les requérants qui ont saisi le Médiateur obtiennent satisfaction. Enfin, des dossiers ont été jugés carrément irrecevables avec des arguments qui ont été présentés pour montrer pourquoi ils ont été rejetés.A la suite du Directeur des recours, M. Joseph Gnonlonfoun a salué tout le sérieux qui a caractérisé la tenue des 10 séances qui ont conduit à ces résultats. Il a aussi insisté sur un point : celui relatif aux suites favorables données à certains dossiers et pour lesquels les requérants ne le font pas connaître au Médiateur. « Le Médiateur de la République ne demande rien et il n’a pas le droit d’exiger quelque chose des requérants. La seule réclamation que nous sollicitons des requérants est qu’ils nous disent qu’ils sont satisfaits afin que le dossier ouvert soit classé… », a dit avec insistance Joseph Gnonlonfoun.

Check Also

Formation des installateurs et électriciens du Bénin : Dona Jean-Claude Houssou pour le développement durable de l’électricité

Dans le cadre du renforcement des capacités des installateurs et électriciens du Bénin, une conférence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *