Home / Actualité / Examen du Bepc dans le Mono-Couffo : Les préfets Zinsou  et   Mègbédji  dopent  le moral des candidats

Examen du Bepc dans le Mono-Couffo : Les préfets Zinsou  et   Mègbédji  dopent  le moral des candidats

Le Ceg Koudo du Mono et le Ceg1 Lalo du Couffo ont accueilli ce lundi 09 Juillet, le lancement officiel des épreuves écrites de l’examen du Bepc, session de Juillet 2018. Lancées respectivement par les préfets du Mono et du Couffo, Komlan Zinsou  et Christophe H. Mègbédji, Ces événements ont reçu la présence des directeurs départementaux et des maires hôtes.

8913 et 8053, C’est l’effectif total respectif des candidats des départements du Mono et du Couffo qui ont composé dans 39 centres dont 19 pour le mono et 20 pour le couffo. Sans retard, tous les candidats étaient en salle avant l’heure du lancement des épreuves par les autorités. Sans langue de bois, les préfets ont donné des instructions fermes aux chefs -centres et aux surveillants. Ils ont rappelé à chacun, que le gouvernement de Talon a rompu avec la corruption, l’impunité et la tricherie en les invitant à faire un travail propre et sans tache. A l’endroit des candidats, les préfets n’ont pas manqué de leur prodiguer des conseils et de les mettre en confiance: Ce n’est pas un concours, c’est un examen et tout le monde peut réussir, dixit les préfets. Ils ont également rassuré les candidats que les épreuves ne comporteront que ce qu’ils ont appris en classe. Par ailleurs, le directeur départemental de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnel du Couffo, Jean Houngbelagnon, clarifie que le choix est porté sur Lalo à cause de sa faible performance enregistrée les années antérieures. Par contre, pour les examens du Cep et du Bepc, dans le Mono, seule la commune de Lokossa a abrité les lancements. Pour que les candidats puissent tenir durant les 3 jours de composition sans maladie, ni retard, les directeurs départementaux dont Rodolphe Godovo a exhorté les parents à prendre soin de leurs enfants.

 

Voici quelques impressions des autorités communales juste après le lancement des épreuves le lundi

 

William T. Fangbédji maire de Lalo : «Mes impressions sont bonnes car le Bepc est un diplôme très important dans l’existence humaine. Je remercie les partenaires sociaux et le gouvernement du président Patrice Talon qui ont plaidé pour sauver l’année malgré les mouvements de grève.

 

Pierre Awadji Maire de Lokossa : «Je salue le dynamisme du chef de l’État pour avoir sauvé l’année scolaire. Je remercie le préfet pour avoir choisi ma commune pour les lancements du Cep et du Bepc et je l’invite à nouveau à faire de même pour le Bac»

En somme, l’examen du Bepc se déroule sans incident dans les départements du Mono et Couffo à part quelques absents pour des raisons  diverses. Mais ce qui est regrettable dans le rang des parents d’élèves est qu’ils ne sont pas fiers des récentes grèves qui  ont fait que leurs enfants n’ont pas suivi entièrement les cours mais seront déclarés admis pour les classes supérieures.

 

Hilbert EDAH, Alphonse Koi &

Diane Boutou (Colls.Mono-Couffo)

Check Also

Nouvelle adhésion à la Coalition Bénin en Route : Martine Bankolé et Ajeb dans la barque de soutien àTalon

Les réformes du président Talon et de son gouvernement continuent de séduire les Béninois épris …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *