Home / Actualité / Fronde sociale : Ça grogne à la Cobemag, les travailleurs avec 17 mois sans salaires

Fronde sociale : Ça grogne à la Cobemag, les travailleurs avec 17 mois sans salaires

Les travailleurs de la Coopérative béninoise de matériels agricoles (Cobemag) sont fâchés contre leur direction générale. Ils l’ont fait savoir le lundi 08 octobre 2018 à travers leur syndicat (Syntra-Cobemag) lors d’une sortie médiatique qu’ils ont effectuée dans les locaux de l’entreprise à Parakou. C’était sous l’égide du Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Benin), Anselme Amoussou. A l’occasion, ils ont condamné la gestion actuelle faite de leur entreprise. Ils ont   exigé le dégel de la situation et le paiement immédiat des 17 mois d’arriérés de salaires par la coopérative.

Ça ne va pas à la Coopérative béninoise de matériels agricoles (Cobemag). Ces travailleurs réunis au sein de leur syndicat de base reprochent aux organes dirigeants de la Cobemag (Conseil d’administration, conseil de surveillance et direction) quatre points. Il s’agit du non-respect des statuts et règlement intérieur de la Cobemag et des textes réglementaires régissant les travailleurs ; de la mauvaise gestion administrative, technique, financière, commerciale et coopérative de la Cobemag ; de la mauvaise gestion des autres compartiments de la Cobemag et de la mauvaise gestion de la commande de matériel agricole de la Sonapra déjà réalisé à hauteur de 86,67. Ces travailleurs par la voix du secrétaire général du syndicat, Yarou Boko fustigent l’incapacité du conseil d’administration à tenir une assemblée générale statutaire et crédible, la non-adoption de la loi Ohada, ainsi que le non-respect des différents manuels de procédures. Ils condamnent l’intransigeance de leur directeur général qui à les en croire ne se soucie pas du paiement de leurs salaires. A entendre le Sg du Syntra-Cobemag, le poste de chef service administratif et financier n’existe pas dans l’organigramme de la Cobemag, mais plutôt celui de chef service comptable et financier. La transaction entre l’usine et le magasin central à travers la réquisition des matières premières et la livraison des produits fabriqués n’est plus respectée dans le processus de la production ; pourtant les supports qui les formalisent existent. L’on note l’inexistence de stocks de matières au magasin central (aciers, boulonnerie, produits manufacturés,  consommables) : ce qui fait que la Cobemag est obligée de s’approvisionner sur le marché local . Le souhait de ces travailleurs est de voir la maison être bien gérée et qu’ils rentrent en possession de leur dix-sept mois de salaires non payés. Les travailleurs de la Cobemag ont le soutien de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Benin) dans leur lutte. C’est la raison pour laquelle, le syndicat avait à ses côtés le Sg de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou qui d’ailleurs a salué le courage du syndicat.   « Près de 18 mois sans salaire, cela ne se comprend pas. On viole tous les textes de la Cobemag au détriment de vos intérêts.  Ce que vous êtes en train de décrier et que nous avons également vu à la Cobemag est une horreur. Dans cette opération de dénonciation pour laquelle vous avez décidé de vous engager, la Csa sera toujours à vos côtés », a-t-il fait savoir. Mentionnons que ces travailleurs menacent de durcir le ton si rien n’est fait dans un bref délai pour la satisfaction de leurs doléances.

Victorin Fassinou

Check Also

Formation des Syndicats National des Paysans : La réforme agricole au cœur des échanges

Le centre Dom Helder Camara d’Apatame de Zoungbonou commune de houéyogbé a abrité ce mardi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *