Home / Actualité / ‘’Harmoniques féminines’’ : Une exposition de Sica Yaovi pour mettre en valeur le genre

‘’Harmoniques féminines’’ : Une exposition de Sica Yaovi pour mettre en valeur le genre

Les résidences Home à Cadjèhoun à Cotonou ont accueilli du 03 au 12 avril 2019, les manifestations de la première édition 2019 de l’événement « Elles femmes inspirantes », une initiative de Mme Inès Adjovi. Dans ce cadre, trois femmes passionnées de l’art se sont fait découvrir à nouveau au public à travers une exposition commune laquelle a séduit les visiteurs de l’hôtel pendant dix jours. Il s’agit de l’artiste plasticienne franco-béninoise Sica Christelle Yaovi et des jumelles Diane Awunou Houssou et Léa Awunou Roufaï de la galerie « Encadrement design « . L’exposition de Sica Yaovi à cette occasion est titrée ‘’Harmoniques féminines’’. Un concept qui met en exergue le genre féminin et masculin.

L’édition 2019 de la semaine des femmes inspirantes encore baptisée «Elles, femmes inspirantes » a comblé les attentes de tous. En témoignent les propos des participants aux différentes activités données dans le cadre de l’événement. En effet, du 03 au 12 avril 2019, s’est tenue à Cotonou, l’édition 2019 de « Elles, femmes inspirantes » à Home. Un événement qui met la lumière sur les femmes inspirantes, qui sont des femmes passionnées, engagées et qui veulent révéler un peu leur métier, leur savoir-faire au monde. Cette semaine des femmes inspirantes a été faite des rencontres, ateliers et expositions autour d’un petit déjeuner et apéritif autour des thématiques comme : « Le développement personnel et professionnel » ; « la nature : un patrimoine à notre service » et la « transmission ». Une initiative de Mme Inès Adjovi qui a offert 10 différents univers (dix femmes) qui se sont rencontrées dans un espace où elles ont parlé de ce qu’elles savent et font. Dans ce cadre, l’artiste plasticienne franco-béninoise Sica Christelle Yaovi et la galerie Encadrement design portées par les jumelles Diane Awunou Houssou et Léa Awunou Roufaï ont offert au public une exposition commune de leurs œuvres dans un décor agréable et apprécié de tous. Aux dires de Diane Awunou Houssou, la galerie Encadrement design a exposé une variété de meubles fabriqués au Bénin. Il s’agit entre autres, d’un petit salon fait des fauteuils éthiopiens, donc des fauteuils assez bas, mais qui sont très originaux. Dans l’appartement 504, il a été présenté un meuble bas, plutôt en forme de ‘’z’’ appelé le Zanziba parce qu’il a une particularité, il a une bouteille au centre et un porte-verres également en dessous. «On a aménagé une chambre avec une tête de lit rouge et noir qui rentre parfaitement avec les offres de l’artiste Sica avec une création très originale. Le métier de galeriste étant aussi de mettre en valeur les artistes. Il nous a semblé tout simplement logique de décorer un appartement de Home avec les œuvres de l’artiste sica et les créations d’encadrement design », précise Mme Diane Awunou. Sica Christelle Yaovi quant à elle en a profité pour créer une disposition faite de ses œuvres d’art plastiques réalisées spécialement pour cette exposition qu’elle a appelé ‘’Harmoniques féminines’’. Harmoniques pour elle est féminin que masculin harmonique. « Harmoniques pour moi sont les notes de musique que peut incarner une femme. Donc sa gentillesse, sa sincérité, de son exigence à son courage, de son rire et assez de larmes, c’était vraiment comme une musique. Toutes les notes que peut contenir une femme, je les mets dans harmonique, d’où harmonique féminine », a-t-elle expliqué. Cette œuvre commune offerte par le trio Sica Léa et Diane a épaté tous les visiteurs des résidences Home. Pour le Ministre en charge de la culture Oswald Homeky qui a effectué le déplacement et les amoureux de l’art et les usagers de cet hôtel qui ont visité cette exposition du 3 au 12 avril, les œuvres exposées sont de très bonnes qualités et font réfléchir.

Les impressions de Sica

« Lorsque Inès Adjovi, la directrice de ‘’Home’’ m’a parlé, de ce projet, j’ai eu envie toute suite d’en faire partie. Parce que c’est ce pourquoi je milite depuis toujours. Mon ambition c’est de savoir que les femmes sont solidaires, peuvent être ensemble, avoir des parcours, et des univers très différents, mais au final tellement semblable par notre courage, bienveillance, travail, entêtement, par énormément de qualité et de défaut au final. J’ai toujours voulu qu’on puisse être toutes ensembles et qu’on parle d’une même voix, d’être finalement femmes inspirantes pour la nouvelle génération (filles comme garçons). C’est vraiment pour ce sentiment de solidarité, de beauté pour lesquelles je me bats. Je dirai d’excellence, parce que souvent on oublie que chez nous au Bénin, nous avons l’excellence, et en partie nous aimons le beau, nous montrons que nous faisons un travail de qualité. Cette initiative de la Dg Inès Adjovi s’inscrit parfaitement dans ma mission. Nous femmes, nous pourrons faire un travail avec beaucoup de classe, simplicité, mais finalement dans l’excellence absolue. Je remercie la Directrice Adjovi qui est déterminée et gentille qui rend un hommage à la femme. Elle rappelle aux femmes de s’aimer elles-mêmes, de se respecter, d’être fières et ne plus être réduites à un agent de surface, et qu’elle puisse retrouver sa propre divinité et son essence »

Victorin Fassinou

Check Also

Assemblée nationale/8ème législature : L’Ong Alcrer invite les députés à se mettre au service exclusif du peuple béninois

La 8ème législature doit faire la différence pour montrer davantage de respecter les lois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *