Home / Non classé / Imam Moutawakil B. Malik au sujet du dégel de la crise au sein de l’Union islamique du Bénin : «Je remercie le Président Talon qui a pu avec sagesse réconcilier les deux camps »

Imam Moutawakil B. Malik au sujet du dégel de la crise au sein de l’Union islamique du Bénin : «Je remercie le Président Talon qui a pu avec sagesse réconcilier les deux camps »

Le Chef de l’Etat au cours d’une séance de travail tenue le lundi 15 avril 2019 au Palais de la République, a réussi à réconcilier les deux ailes de l’Union islamique du Bénin. Dans la présente interview à nous accordée, le Président de l’Union des Imams et guides spirituels de l’Atlantique (Uia) El-Hadj Moutawakil Boukari Malik, l’Imam de la Mosquée Centrale Médine II d’Agori Plateau (Ab-Calavi), salue cet acte du Président Patrice Talon. Il le remercie pour l’initiative de réconciliation, pour sa sagesse, et la diplomatie qu’il a su jouer en ramenant la paix au sein de l’Union. Pour l’Imam, le rêve, de la Communauté musulmane du Bénin, c’est de voir opérer des réformes qui vont impacter positivement la vie de l’Union et la conduire à avoir un siège comme les autres communautés religieuses du Bénin. A ce projet, il invite le Chef de l’Etat de veiller à ce que ce rêve cher aux musulmans puisse se réaliser pour le bien de l’Union et des musulmans du Bénin. Aussi demande-t-il au Chef de l’Etat d’accompagner l’Union après cette réconciliation. L’Imam Moutawakil lance un appel au Bureau exécutif national intérimaire et au Comité ad’hoc de jouer leur partition pour que la religion islamique du Bénin parvienne à son rêve de communauté de démocratie faite d’égalité, de justice et de paix sociale.
Le lundi 15 avril 2019, le Chef de l’Etat a réuni les deux parties de l’Union islamique du Bénin en crise depuis quelques semaines. Dites-nous vos impressions après cette réconciliation ?
D’entrée, je remercie Dieu le Tout Puissant, le Tout miséricordieux. Je remercie aussi le Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon, pour l’initiative de réconciliation. Qui ne remercie pas l’homme ne peut pas remercier Dieu. Il faut le reconnaitre, le Chef de l’Etat a pu avec sagesse réconcilier les deux camps. D’abord, le président a su jouer à la diplomatie en rencontrant séparément à la veille les deux parties. Si c’est le lundi qu’il avait rencontré premièrement les deux parties, on ne serait pas en train de parler de réconciliation, il sera déçu parce qu’aucun n’allait lâcher. En tant que bon père de la Nation, il a écouté chaque partie qui est allée faire le point à sa base. Nous de notre côté, il restait des points à harmoniser, et nous avons décidé de faire savoir nos observations devant le Chef de l’Etat. Les deux parties ne s’accordaient par sur la démission du Vice-Président de l’union, candidat aux législatives de 2019. Sur ce point le président n’a pas voulu humilier l’un ou l’autre, en restant juste au milieu, il a pu trancher sur ce sujet, la pomme de discordante. Le vice-président a démissionné et les deux bureaux élus ont été dissouts. Le comité ad’ hoc de réconciliation aura à organiser le congrès qui va revoir les textes de l’union. Ledit congrès se tiendra en juin à Parakou. Le comité ad’hoc ne doit pas imposer ses points de vue au Bureau exécutif national. C’est avec concertations et consultations qu’on doit aller. La réconciliation a été faite et l’ancien bureau dit provisoire, qui donne 5ans aux uns et 1an aux autres a été maintenu pour arranger les choses. Mais s’il faut rentrer au fin fond du sujet, il n’y aura même pas de réconciliation, il y aura de jugement et il y aura de vainqueurs. Mais comme ici on ne veut connaître ni vainqueur, ni vaincu, le chef de l’Etat est rentré dans notre communauté, parce que le pays est laïc pour arranger les choses. Nous le remercions. Parce que les sages de la communauté musulmane étaient devenus des singes, donc il faut accepter les négociations du père de la nation. On ne devrait même pas arriver là. Je lance donc un appel à toute la communauté musulmane, quoiqu’en soient les circonstances, nous devons remercier viagrageneriquefr24.com Dieu et aussi le président de la République qui a pris l’initiative. Peut-être c’est chez le chef de l’Etat nous irons chercher de l’argent pour aller faire notre siège. C’est une réalité.

Votre rêve c’est de voir l’union avoir aussi un siège comme les autres ?
Notre rêve, c’est d’opérer des réformes qui puissent impacter positivement la vie de l’union. C’est-à-dire défendre nos droits auprès du ministère des affaires étrangères, de la présidence, du ministère de l’intérieur. Nous avons des dons, des bourses qui sont à ses niveaux là et les gens font de ça ce qu’ils veulent avec la complicité des anciens qui se présentent comme étant représentants de l’Union. Ce sont ces droits-là que nous allons défendre. Et notre vœu le plus cher, est de trouver un terrain pour ériger notre siège.

Un mot pour clôturer cet entretien
Je demande à toute la Communauté musulmane de remercier sincèrement le chef de l’Etat pour sa sagesse. Je lance un appel à BEN pour le travail bien fait désormais pour notre communauté, pour la paix dans le pays. C’est ça nous voulons. Nous sommes une communauté unie comme Dieu l’a recommandé. Si nos intérêts inavoués vont faire perdre à la communauté musulmane, ce n’est pas bon. Depuis 1960, la Communauté musulmane a trop perdu. Elle n’a bénéficié de quoique ce soit. Il y a beaucoup de choses qu’il faut régler. Apres nous allons demander au Chef de l’Etat pour instruire les ministères ci-haut cités afin qu’ils puissent remettre aux musulmans leur droit. Je demande au Chef de l’Etat de nous accompagner après cette réconciliation. Nous prions Dieu que le comité qui est mis en place soit honnête, sans prendre position, parce que nous voulons former une communauté de démocratie faite d’égalité de justice et de paix sociale. C’est ce que nous voulons.

Propos recueillis par Victorin Fassinou

Check Also

Versteckte Antworten zu Finden, eine Bachelor-Arbeit Thema Offenbart

Ok, ich Glaube, ich Verstehe, Finden Sie eine Bachelor-Arbeit Thema, Nun Sagen Sie Mir Über …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *