Home / Actualité / Journée nationale de la médecine traditionnelle : Le Ministre Benjamin Hounkpatin lance les  manifestations  de l’édition 2018

Journée nationale de la médecine traditionnelle : Le Ministre Benjamin Hounkpatin lance les  manifestations  de l’édition 2018

Le Bénin marque  le 17ème anniversaire de l’institutionnalisation de la Journée nationale de la médecine traditionnelle par une panoplie d’activités. Hier mardi 12 juin 2018, à la faveur d’une cérémonie officielle, le numéro 1 en charge du département de la santé Pr Benjamin Hounkpatin a procédé au lancement officiel des différentes manifestations rentrant dans le cadre de l’édition 2018 de cette journée.  C’était en présence du Coordonnateur du Programme national de la pharmacopée et de la médecine traditionnelles Rock Houngnihin et devant un parterre de tradithérapeutes venus de tous les départements du Bénin.

Top !  C’est parti pour une quinzaine de jours d’activités au profil de la promotion de la médecine traditionnelle. Ceci dans le cadre de la célébration du  17 ème anniversaire de l’institutionnalisation de la Journée nationale de la médecine traditionnelle au Bénin. Pas mal d’activités sont retenues pour marquer la présente édition.  La célébration de cette  journée, aux dires des organisateurs,  permettra d’une part d’évaluer le progrès accompli dans la mise en œuvre des interventions en faveur de la médecine traditionnelle et d’autre part de sensibiliser les acteurs locaux, les partenaires au renforcement du rôle de cette médecine dans le système national de santé. Il est annoncé que les activités de mobilisation sociale, de plaidoyer et de communication pour un changement de comportement seront privilégiées pendant les quinze jours dureront les activités.  Lors du lancement officiel de la journée, le Coordonnateur du Programme national de la pharmacopée et de la médecine traditionnelles Rock Houngnihin est revenu sur l’importance que revêt la journée nationale de la médecine traditionnelle.  A ses dires, compte tenu des ressources limitées dont dispose le Bénin, il parait urgent de renforcer les approches dans le domaine pour juguler la propagation des maladies émergentes et re-émergente. Les réflexions devront alors permettre d’examiner les moyens novateurs d’associer les tradipraticiens.  Pour lui, les raisons qui militent en faveur d’une contribution positive des tradipraticiens énumérées sont au nombre de sept.  L’une des raisons évoquées est qu’au Bénin, 60 à 80% de la population vit et travaille dans des régions reculées.  Pour la plupart de ces personnes, l’accès aux soins de santé se fait essentiellement par le biais des systèmes traditionnels.

 

Un des défis : obtenir l’adhésion durable des tradipraticiens

 

La 17èmeJournée nationale de la médecine traditionnelle, selon lui, est une journée de réflexions pour obtenir l’adhésion et la participation durable des tradipraticiens.  Avant de féliciter le Ministre Benjamin Hounkpatin pour sa volonté d’accompagner la médecine traditionnelle, il a reconnu l’engagement dont fait montre les associations  de praticiens de la médecine traditionnelle aux côtés du Ministère de la santé.  Dans son mot, le  ministère de la santé Pr Benjamin Hounkpatin  a rappelé que le recours à la médecine traditionnelle est une réalité universelle, en ce sens que cette pratique médicinale a été utilisée depuis l’existence de l’humanité dans tous les pays. D’après lui, malgré l’insuffisance des preuves sur son efficacité, la médecine traditionnelle  est utilisée par 80 % de la population pour le traitement de plusieurs maladies. Les défis restent à relever dans le secteur a-t-il précisé. Pour finir, il s’est réjoui de la présente des délégations des tradipraticiens qui sont venus des différents départements du Bénin participer à  la présente cérémonie. Mais avant, il a  salué les efforts que mènent l’Organisation mondiale de ma santé (Oms) et organisation ouest africaine de la santé (Ooas) aux côtés du ministère de la santé pour la promotion de la médecine traditionnelle.

Junior Fatongninougbo

Check Also

Inauguration d’un module de 3 classes + bureaux magasin à Comè : Euric Guidi opte pour une éducation de qualité

Après la pose de première pierre pour la construction de ce module de 3 classes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *