Home / Actualité / Mobilisation de Fonds Internationaux en Phytomédecine : L’ACEPRD forme une centaine de béninois à la rédaction de Projet

Mobilisation de Fonds Internationaux en Phytomédecine : L’ACEPRD forme une centaine de béninois à la rédaction de Projet

L’Amphi Etisalat de l’Université d’Abomey-Calavi accueille depuis le lundi 3 décembre 2018, et ceci jusqu’au vendredi 07 décembre 2018, les travaux de la formation à la Rédaction de Projet pour la Mobilisation de Fonds Internationaux en Phytomédecine pour le Développement. Cette rencontre organisée par le Centre d’excellence pour la recherche et le développement en phytomédecine (Aceprd) et son Point focal du Bénin qui a pour coordonnateur le professeur Jacques Dougnon.

Les produits pharmaceutiques made in Bénin sur les pathologies courantes sont rares dans les rayons des pharmacies du pays. Le Bénin est donc en retard en matière de la mise en marche de ses molécules pour faire face aux maladies courantes. La présente formation ambitionne contribuer à corriger cette situation en amenant le pays à la mise en place des molécules provenant des plantes et d’être indépendant en matière de traitement des maladies courantes à l’instar des pays asiatiques.   En effet, la mise en place d’une molécule est un long chemin et qui nécessite des financements extérieurs. Pour gagner ces financements, il faut avoir présenté un bon projet qui respecte une méthodologie et une démarche scientifique bien définie. La présente formation aux dires, du Point focal du Bénin du Centre d’excellence pour la recherche et le développement en phytomédecine (Aceprd) professeur Jacques Dougnon, permettra d’apprendre aux participants la méthodologie de rédaction de projets internationaux pour la phytomédecine. A ses dires, les participants à cette formation sont les acteurs de la valorisation de la phytomédecine. Ils sont essentiellement des enseignants du supérieur, des doctorants, des chercheurs, des tradithérapeutes et les représentants d’Ong. Cette formation sera donnée en complicité avec   des experts suffisamment avertis du domaine. Ces formateurs proviennent du Bénin, du   Burkina Faso, du Togo et du Nigéria. Au cours des travaux, les participants auront à s’approprier de la méthodologie de rédaction et maîtriser la méthodologie de recherche. Une dizaine de thématiques sont prévues pour être abordés au cours de cette formation. Il s’agit, entre autres du « Projet de recherche en phytomédecine et en médecine traditionnelle: élaboration, mise en œuvre et suivi-évaluation » ; « Processus d’élaboration du budget d’un projet de recherche » et « Exécution d’un financement ». Pour le Professeur Dougnon « Avec la résistance aux antimicrobiens, on a besoin de retrouver en nos valeurs endogènes en extrayant des substances naturelles au niveau des plantes   pour parer au plus pressé. En effet, les produits qui arrivent pour soigner les animaux et les hommes   viennent très chers des occidentaux. Il faudrait que pour notre développement interne nous puissions nous retrouver. Pour mettre en place une molécule, c’est de l’argent. Donc il faut par le biais de certains experts acquérir la connaissance, la manière de rédiger pour gagner à l’échelle internationale. ». Cette formation va aboutir à la mise en place des projets pour financement et ceci rentre dans le cadre du Centre d’excellence pour la recherche et le développement en phytomédecine. Dans son mot, le Directeur de l’Aceprd John Aguiyi a reconnu les mérites des enseignants et le dynamisme de l’Université d’Abomey-Calavi. Revenant sur le contexte et les objectifs de la formation, il a félicité l’équipe du professeur Dougnon pour avoir réussi cette organisation. Mais avant, il a rassuré le soutien de l’Aceprd pour la suite du processus et pour d’autres initiatives. Ouvrant officiellement les activités de la formation, le Vice-Recteur chargé de la recherche scientifique de l’Université d’Abomey-Calavi Prof. Félicien Avlessi a reprécisé la pertinence de cette formation et l’importance qu’elle revêt pour la communauté universitaire et le Bénin.

Check Also

Formation des installateurs et électriciens du Bénin : Dona Jean-Claude Houssou pour le développement durable de l’électricité

Dans le cadre du renforcement des capacités des installateurs et électriciens du Bénin, une conférence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *