Home / Circonflexe / oeil de cerbère

oeil de cerbère

oeil de cerbère

mars 29, 2010

L’électrocution monétaire

Jérôme Carlos  a intitulé une de ses chroniques, la Sbee électrocute nos porte-monnaies.  » Comment ces responsables peuvent-ils ignorer que, pour le Béninois privé d’électricité, donc de lumière, donc de feuilleton, donc de ventilateur, donc de radio…coupure ou délestage, c’est du pareil au même. Qu’on ne vienne plus faire du tam-tam là où les gens en sont encore à pleurer leur mort . C’est une question de décence et de bon sens « . Cette remarque vaut bien un front pour une désapprobation générale. En l’absence d’une ligue des consommateurs, le gouvernement peut se moquer des citoyens.

Pourquoi ne pas auditer la ligue-là

La ligue des consommateurs a plié bagage. On ne sait plus ce qu’elle est devenue si ce n’est un passage de faveur sur  » Bonjour Citoyen « . A l’heure où tout coûte cher, à l’heure où tout autour de nous appelle une mobilisation sociale contre la promotion de la mauvaise gestion, on ne peut pas comprendre pourquoi nos associations de défense des consommateurs muent en un silence qui frise le mépris. La dissolution de cette association est une urgence.  Le temps a-t-il eu raison de leur conviction de serviteur du peuple ?

Bako s’en fout

Arifari Bako s’en fout des subtilités politiciennes. Il poursuit sa mission de superviseur général malgré le feu rouge allumé depuis l’hémicycle par ses frères et compagnons d’aventure. Il est imperturbable. Il poursuit les activités comme si de rien n’était. La Lépi se poursuit. Mais faut-il avoir peur pour Bako ? Evidemment, en tant qu’ordonnateur, il faudrait craindre que l’euphorie du  » Avec ou sans les députés  » ne l’emporte et l’éclabousse dans ses flots par un vote de défiance. Bako a changé. Il a pris son chemin sans crier gare. C’est suffisamment grave.

Le gouvernement capitule

Face aux  revendications des enseignants, le gouvernement a capitulé. Le front vient de remporter une belle victoire. Personne ne sait si la solution du gouvernement est responsable. Personne ne sait si l’Etat pourra honorer ses engagements sur la durée. Les décisions mal mûries sont généralement sources de tensions sociales. On peut donc s’inquiéter du sort des enseignants d’ici 5 ans. Le cercle vicieux vient d’être créé.

Herbert Houngnibo

Check Also

vodoun1

Fête du 10 janvier : Yayi prépare une surprise aux vodouistes

Fête du 10 janvier : Yayi prépare une surprise aux vodouistes janvier 9, 2014 Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *