Home / Politiques / Performances économiques dans l’espace UEMOA : Le Bénin, bon élève, fait un bond de 16 points

Performances économiques dans l’espace UEMOA : Le Bénin, bon élève, fait un bond de 16 points

Au sortir de son audience avec le Chef de l’Etat hier, 5 février 2019, le Président de la Commission de l’Union économique monétaire ouest-africaine, Abdallah Boureïma a étalé les performances importantes de l’économie béninoise, qu’aucun pays de l’espace n’a encore enregistrées. Ces performances justifient les efforts de gouvernance du Nouveau départ.

Le Bénin s’est beaucoup illustré sur le plan économique dans l’espace Uemoa, selon les statistiques évoquées par le président Abdallah Boureïma. En effet, par rapport au taux global de transposition et de mise en œuvre de différents chantiers de l’intégration qui portent sur 3 domaines principaux dont la gouvernance économique et la convergence, les réformes sectorielles et le marché commun, le Bénin a enregistré un bond de 16 points. « C’est un record jamais égalé dans l’Union », a déclaré le Président de la Commission de l’Union économique monétaire ouest-africaine. En ce qui concerne ces différents domaines, ajoute-t-il, la gouvernance économique et la convergence, un domaine très important, il y a eu un bond de 20 points entre 2017 et 2018. Il a été enregistré au niveau des réformes sectorielles, une avancée de presque 23 points ; car de 12% de mise en œuvre de ces réformes en 2012 on a atteint 65% en 2016-2017 et puis aujourd’hui, on est au plafond de 83%. « C’est un bond très important. Et bien sûr, le marché commun a enregistré également des avancées significatives notamment en matière de transposition et de mise en application de la législation fiscale aussi bien la fiscalité intérieure que la fiscalité de porte », a fait savoir le Président de l’Union. Il a justifié ensuite que toutes ces évolutions positives ont eu des impacts importants d’abord au niveau de la croissance économique qui a repris. Il a renchéri qu’elle était à un niveau de 4%. En 2016-2017, on s’est approché de 5,8-6% ; 2018, 6,8% et en 2019, la projection est de 7, 6%. Le Ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, s’est réjoui de la prospection des instructions du Chef de l’Etat et du record du Bénin établi au sein de l’Uemoa. « Quand vous avez des réformes qui marchent, qui sont reconnues, qui ont des effets directs sur l’amélioration des conditions de vie des populations, vous ne pouvez qu’être satisfait », a-t-il dit avant d’ajouter : « C’est dur de faire les réformes mais quand vous les faites et que vous avez la reconnaissance de vos pairs, la reconnaissance indépendante de la Commission, vous voyez que ces réformes changent concrètement des choses et surtout qu’il s’agit de réformes structurelles. Ce sont des pas pour l’avenir. Il ne s’agit pas de petites mesures qu’on fait une année et qui disparaissent, il s’agit de réformes profondes, structurelles qui, durablement vont changer notre manière d’opérer et vont permettre d’accélérer et l’intégration économique et la production de richesse dans nos pays ». Pour finir, M. Abdallah Boureïma a fait noter que le secteur primaire est important parce que c’est là que se trouve la plus grande concentration d’activités économiques qui concernent les concitoyens. Et dans le domaine de l’agriculture, la pêche, l’élevage…, un bond de 88% a été enregistré.

Joseph-Martin Hounkpè

Check Also

somassè1

‘’Mépris politiques’’ des communes sœurs de Zagnanado et Ouinhi : Valentin Somassè et ses pairs interpellent Talon

Le Groupe d’analyse et d’actions politiques pour l’émergence de Zagnanado a organisé une rencontre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *