Home / Politiques / Polémique autour des 200 000 emplois évoqués par le chef de l’Etat : Les jeunes de la mouvance confondent les détracteurs avec des chiffres

Polémique autour des 200 000 emplois évoqués par le chef de l’Etat : Les jeunes de la mouvance confondent les détracteurs avec des chiffres

Face aux commentaires développés par des opposants au régime du Nouveau départ sur le message du président Patrice Talon sur l’état de la nation, les jeunes de la mouvance viennent de les confondre. Samedi 05 janvier dernier, chiffres en main, ils ont expliqué par des calculs qui prouvent que des emplois directs et indirects à hauteur de 200 000 ont été effectivement créés.

« Nous avons décidé de faire cette sortie pour éclairer l’opinion sur les agissements de nos aînés qui travaillent à ne pas faire avancer le pays », a lâché le président du collectif des jeunes de la mouvance, section du littoral, Corneille Hounkpèvi pour planter le décor. D’entrée, il a attaqué les propos d’un ancien président qui n’a pas cru aux 200 000 emplois directs et indirects évoqués par le président de la République du Bénin, Patrice Talon lors de son message sur l’état de la Nation. Sans faire aucun cadeau à l’ancien président qui, dans ses commentaires, n’a décliné aucun chiffre pour la confrontation, le chef de file des jeunes de la mouvance du littoral a donné quelques chiffres qui apaisent plus d’un. « Les 6 nouvelles préfectures créées dès l’avènement du régime en place ont occasionné l’employabilité directe de plus de 2000 personnes ; la fermeture du marché noir de médicaments d’Adjégounlè a occasionné l’ouverture de nouvelles pharmacies sur toute l’étendue du territoire national, des pharmacies qui emploient directement chacune, en moyenne 10 personnes. La lutte pacifique contre l’essence de contrebande a permis l’ouverture de nouvelles stations qui emploient des pompistes et des livreurs, la rénovation du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou a nécessité la mobilisation d’une forte main d’œuvre locale constituée essentiellement de nos frères et sœurs béninois. La production record du coton l’année dernière a mobilisé plus de cotonculteurs, de chauffeurs pour acheminer les balles de coton vers les usines et aussi plus d’ouvriers pour l’égrenage. La reconstruction de Maria-Gléta a mobilisé directement des centaines d’employés. Le vaste projet asphaltage sans oublier les 300 conducteurs de Bénin-Taxi.» voici l’argumentaire développé par Corneille Hounkpévi en présence de ses pairs pour montrer les efforts du gouvernement de la Rupture en termes de création d’emplois. Pour ces jeunes de la mouvance, l’intervention de certains de leurs aînés politiques prouvent qu’ils ont choisi de résister au développement du Bénin en raison d’intérêts égoïstes. Ensemble, les jeunes de ce collectif s’engagent à défendre partout où besoin se fera sentir les nobles actions du gouvernement de la Rupture. Pour eux, le développement du Bénin est certain avec le président Talon.

Gilles G. Gnimadi

Check Also

1er Conseil des Ministres de l’année 2019 : 1 nomination à la Céna, 1 manifestation autorisée

 Sous l’autorité du Chef de l’Etat, M. Patrice Talon, le gouvernement a tenu son premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *