Home / Santé / Prise en charge sanitaire de 17 000 personnes  dans le Mono 

Prise en charge sanitaire de 17 000 personnes  dans le Mono 

La salle de conférence de L’hôtel la Madeleine de Lokossa a servi ce vendredi 22 Juillet 2016 de cadre  à la cérémonie officielle de  lancement de la prise en charge gratuite  des extrêmes  pauvres de la zone sanitaire Lokossa-Athiémé  par le Programme de Renforcement de la Performance du Système de Santé (PRPSS). Et ceic en présence du Préfet du Mono, du Directeur Départemental de la Santé par intérim, du Directeur Départemental de la Police Nationale, des élus locaux san,s oublier une cinquantaine de bénéficiaires accompagnés des agents des Centres sociaux. L’objectif primordial pour le projet PRPSS est de donner l’opportunité aux plus pauvres de se faire soigner sans complication financière. Ce programme est très salué par le Directeur Départemental  de la santé (DDS) Mono-Couffo  qui a démontré le long circuit que le patient faisait  pour avoir son certificat d’indigent et aussi le long délai observé avant le remboursement des fonds des indigents aux structures qui ne donnaient pas une fierté au monde sanitaire. Plus loin, il a expliqué que ces difficultés liées à l’accessibilité financière aux soins de santé ne facilitent pas la réduction de la mortalité dans cette couche de population à cause des retards aux soins observés faute de moyen financier. Enfin, il a demandé aux agents de santé et aux responsables à divers niveaux de la zone bénéficiaire à plus de professionnalisme et d’engagement pour la réussite du processus. Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de la santé a souligné au préfet que le secteur de la santé compte sur son leadership et son sens d’engagement à donner un point d’honneur à la réussite de cette initiative dont il sera fier d’en être le pionnier. Ensuite, le Secrétaire général du ministère de la santé a beaucoup remercié la banque mondiale pour son appui financier et technique au projet PRPSS qui a compris que la santé est le premier levier de développement. Le préfet du Mono  Comlan Zinsou Sedzro a, quant à lui, remercié le ministère de la santé et le projet pour avoir pensé aux plus pauvres surtout qu’il s’agit de la santé. « Je ferai tout pour une bonne utilisation de ces cartes de prise en charge, matérialisée RAMU qui viennent d’être offertes à 17 000 personnes », conclut le préfet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *