Home / Actualité / Projet de délimitation des communes au Bénin : Les Maires du Couffo s’approprient le contenu de l’initiative

Projet de délimitation des communes au Bénin : Les Maires du Couffo s’approprient le contenu de l’initiative

La salle de conférence de la préfecture d’Aplahoué a servi de cadre ce lundi 17 septembre 2018 à un entretien sur la gestion des conflits domaniaux existant entre les communes du département du Couffo. C’est en présence du préfet  et de ses cadres techniques, les maires des six communes, leurs adjoints et les chefs d’arrondissement que les débats ont eu lieu.

Pour mettre désormais un terme aux conflits domaniaux qui ont des répercussions sur le développement du Bénin et agitent pratiquement tout le territoire de ce dernier, le gouvernement du président Patrice Talon a conçu un projet allant dans ce sens. Puisqu’en l’absence de la paix, le développement reçoit un coup, disait le secrétaire Permanent de la Commission Nationale des Affaires Domaniales,  René Gammavo, l’objectif de l’entretien du jour, c’est d’informer les acteurs précités afin qu’ils sachent qu’il y a un tel projet qui vise à offrir à chaque territoire des communes une superficie précise et exempte de tout conflit. Il a invité ceux-ci à travailler activement à sa mise en œuvre tout en déclarant revenir bientôt avec un cabinet qui fera l’étude de faisabilité dudit projet. Le plus important, a-t-il ajouté, c’est que tous les acteurs divulguent l’information à la base à telle enseigne que toutes les populations à la base soient informées afin d’y adhérer. Il faut noter qu’après que la commission a présenté le répertoire actuel des conflits frontaliers entre les communes du département du Couffo. Des amendements ont été apportés par les invités dans le but d’avoir dans le futur un véritable répertoire actualisé qui retrace réellement les conflits qui existent entre lesdites communes. A entendre les participants, il y a eu de vives tensions sur le terrain et parfois des cas de pertes en vies humaines sont enregistrées : ce qui est déplorable. Ce projet d’intérêt général va concourir à la cohésion sociale et permettre aux communes d’amorcer les actions de développement social pour ne plus perdre de temps à cause des différends qu’elles généraient pratiquement chaque jour. Le préfet, Christophe H. Mègbédji, très attaché au développement, a félicité le gouvernement pour une telle initiative et a montré sa volonté manifeste à s’impliquer corps et âme pour que le projet connaisse une réussite sans précédent dans le jeune département qu’il dirige.

Alphonse Koi (Coll/Lokossa)

Check Also

Corridor Abidjan-Lagos  : Les experts des pays membres  pour le développement de l’autoroute

Le vendredi 19 octobre 2018, les Ministres et les experts des infrastructures routières du Corridor …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *