Home / Politiques / Recherche de solutions à la crise pré-électorale au Bénin : Déjà des points de convergence

Recherche de solutions à la crise pré-électorale au Bénin : Déjà des points de convergence

La mission confiée au Président Adrien Houngbédji par le Chef de l’État, SEM Patrice Talon et qui est relative à la recherche de solutions pour une sortie consensuelle de la crise pré-électorale qui secoue en ce moment le Bénin suit son cours normal. Après le point de presse qu’il a fait en son cabinet dans la soirée du lundi 11 mars 2019 pour informer l’opinion publique nationale et internationale sur les actions majeures déjà menées, le Président Adrien Houngbédji a présidé hier mardi 12 mars 2019 au Palais des gouverneurs de Porto-Novo une réunion de la conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale élargie aux responsables des partis politiques qui ont échangé il y a quelques jours avec le Chef de l’État Patrice Talon au Palais de la Marina.

A en croire des indiscrétions, les lignes ont véritablement bougé après les échanges d’hier. Des discussions, il ressort en effet plusieurs points de convergence quand bien même les termes dans lesquels les uns et les autres les ont exprimés ne sont pas les mêmes. Ainsi, les partis qui ont soumis des propositions se seraient accordées sur la suppression des 10% des suffrages que doit réunit une liste de candidature avant d’enlever de sièges de députés, référence est ainsi faite à l’article 242 du code électoral voté récemment par les députés et promulgué par la Cour Constitutionnelle. Sur ce point, les partis qui ont soumis des propositions n’ont pas exclu, selon nos indiscrétions, la possibilité d’un retour aux méthodes d’attribution de sièges qui ont fait l’objet de consensus et formalisées dans l’ancien code. Un autre point de convergence, selon nos sources est la suppression pure et simple du certificat de conformité. Les uns et les autres auraient suggéré de vider le contentieux lié au quitus fiscal. Leurs propositions ont aussi convergé sur la réduction de la caution et adopté le montant prévu dans le code de 2013. Le réaménagement du calendrier électoral tout en restant dans le respect des délais constitutionnels constitue également un autre point de convergence issu des propositions faites au cours de cette rencontre. Sur ce point le parti de Soumanou Toléba a estimé qu’on peut pousser le bouchon loin et modifiant la Constitution si le délai constitutionnel doit constituer un obstacle. Selon toujours nos sources, les parties vont se retrouver ce jour mercredi 13 mars au Palais des gouverneurs en comité restreint de 05 personnes à raison de 02 personnes pour la mouvance et 02 pour l’opposition, la 5è personne étant le Président Houngbédji. Les échanges vont se poursuivre avec à la clé l’adoption d’un calendrier de conduite de la mission et surtout d’une méthodologie. A souligner que les représentants des deux blocs de la mouvance étaient présents à la conférence des présidents mais n’ont pas avancé de propositions. Ils disent attendre d’abord l’issue des recours du PRD contre eux avant de savoir la conduite à tenir.

El-Hadj Affissou Anonrin

Check Also

Parlement béninois : Marcellin Ahonoukou préside le groupe parlementaire Union progressiste

La 8è législature de l’Assemblée Nationale du Bénin compte depuis hier 21 mai 2019 deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *