Home / Actualité / Société / Salons de coiffure à Abomey-Calavi : Des femmes sollicitent le service des hommes

Salons de coiffure à Abomey-Calavi : Des femmes sollicitent le service des hommes

Les salons de coiffure dames tenus par des hommes accueillent de plus en plus de clientes que ceux des femmes dans la commune d’Abomey- Calavi. C’est le constat fait par notre équipe de rédaction dans ladite localité.Les femmes préfèrent aller dans les salons de coiffures des hommes. Alors qu’à l’origine on pourrait tenter de dire que la tresse est une activité réservée exclusivement aux femmes.

Les salons de coiffure des hommes qui tressent les dames, retiennent plus l’attention des femmes de la commune d’Abomey-Calavi. Installé à proximité du carrefour Iita, non loin de l’Université d’Abomey-Calavi,‘’Hubert coiffure’’ est un salon de coiffure dame tenu par  le sieur Hubert Azon, la quarantaine environ. Très tôt dans la matinée du samedi 16 juin 2018, Hubert était déjà présent au service. Il tressait une femme. Autour de lui, il y avait ses apprentis ; filles comme garçons. Ils l’assistaient tout en l’observant avec beaucoup d’attention. Ils avaient des accessoires de coiffure en mains : fil à coudre, aiguilles, peigne à queue etc. La cliente bien installée dans un fauteuil discutait de tout et de rien avec Hubert. Dans le salon, sur la table de coiffure, on pouvait voir les produits de défrisage, Mècheset bien d’autres objets de coiffure dame. Nous étions là quand quelques minutes plus tard une autre dame fit son entrée dans le salon. Pendant que le Patron était occupé par la tresse de la première, la seconde s’installe et les apprentis avaient commencé les préalables.« Je me fais coiffer chez Hubert car il le fait bien, il sait faire les coupes et moi j’aime cela », nous a confié dame Félicité, une cliente de Hubert. Reine, la trentenaire quant à elle, nous a fait comprendre qu’elle y va pour la touche particulière qu’apportent les coiffeurs dames aux cheveux, avant de déclarer : « Il a un style que j’aime bien et sa façon de coiffer est vraiment spéciale, il fait même des coiffures étrangères ce qui est rare chez les coiffeuses ; tu sors de son salon contente de ta coiffure ».

Face à ce phénomène d’autres hommes émettent des doutes sur les éventuelles relations que ces femmes pouvaient entretenir avec leur prestataire de service.Selon eux les cheveux font partie de ses zones érogènes de la femme et en tant que tel, un homme autre que son mari ne devrait y toucher. C’est dans cet ordre d’idée que Didier estime que : « mettre les mains dans les cheveux d’une femme c’est presque entrer dans son intimité ».Amos, lui veut d’abord savoir ce qui pouvait motiver sa femme à aller vers un coiffeur dame. « Moi je vais chercher à savoir pourquoi c’est un homme qui la coiffe .si ses explications me paraissent moins valables je m’imposerai à son choix », a-t-il lâché.

 

« Tout se passe dans  la tête ».

 

Si pour Didier et Amos le fait qu’une femme se fasse coiffer par un homme pose un problème, d’autres hommes par contre sont convaincus que tout se passe dans la tête. A en croire Pierre, « Si la femme n’a pas d’autres intentions derrière la tête, rien ne se passera ». Par curiosité de savoir si ces coiffeurs ne font pas des avances à leurs clientes et vice-versa, certains coiffeurs disent n’avoir jamais tenté de le faire. « Je n’ai jamais fait des avances à une cliente parce que je me suis dit qu’il ne faut pas concilier le boulot et le sexe. J’ai pris cela comme un interdit et je suis très exigeant dans ce sens », a fait savoir Hubert Azon dont la main apporte une touche spéciale aux têtes féminines. Les hommes prennent ainsi des pas sur le métier jadis reconnu pour la femme exclusivement.

Jean-Christophe AVOGNIHA (Stg)

Check Also

Journée de salubrité à Djougou : La  population  de Bouyagui Gah donne le bon exemple 

Faire du quartier Bouyagui Gah, l’un des quartiers les plus propres et le mieux accessible …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *