Home / Actualité / Santé publique : L’Oms et le Ms pour la réduction des coûts liés à la tuberculose

Santé publique : L’Oms et le Ms pour la réduction des coûts liés à la tuberculose

L’atelier multi-pays sur la réalisation d’enquêtes sur le coût de la tuberculose pour les patients et leurs familles en Afrique de l’Ouest et du centre a démarré à l’Infosec de Cotonou, le lundi 26 novembre 2018 pour prend fin le vendredi prochain. Cet atelier a pour but d’élaborer un protocole pour une enquête pour la réduction des coûts de la tuberculose pour les malades, leur famille et pour leur pays.

Un monde sans tuberculose. C’est l’objectif fondamental de ces assises de Cotonou, du réseau régional de la lutte contre la tuberculose de l’Ouest (Warn-Tb) et de l’Afrique centrale (Carn-Tb). Il urge l’organisation de cet atelier à cause de l’augmentation d’année en année de la transmission de la maladie et de la pharmaco résistance dans le monde avec les conséquences qui dépassent nettement le niveau individuel. Aux dires du secrétaire exécutif du West african regional network for tuberculosis control ( Warn-Tb), Dissou Affolabi, il est d’une importance capitale de réussir à maîtriser les coûts catastrophiques de cette thématique nouvelle afin que d’ici 2030, 0% des familles ne supportent ces coûts élevés liés aux traitements de la tuberculose. A en croire le représentant résident de l’Oms au Bénin Dr Jean-Pierre Baptiste, le présent atelier régional vise à renforcer la capacité de représentants des programmes nationaux de lutte contre la tuberculose pour la réalisation dans chacun des pays l’enquête sur les coûts de la tuberculose pour les malades et leur famille. Il a fait remarquer que ces enquêtes éclaireront les efforts visant à atténuer les coûts directs et indirects des soins grâce à l’adaptation des modèles de soins et aux interventions de protection sociale. Les résultats d’enquête seront utilisés pour suivre les obstacles à l’accès financier et étayer d’éventuelles modifications des politiques sanitaires et sociales associées en vue d’améliorer la prévention et la prise en charge de la tuberculose.  A ses dires, la stratégie de lutte contre la tuberculose « mettre fin à la Tb (End-Tb) », conformément aux objectifs de développement durable(Odd), fixe trois objectifs ambitieux pour mettre fin à l’épidémie mondiale de la tuberculose d’ici 2030 : réduire l’incidence de la tuberculose et la mortalité respectivement de 80% et 90%. Et L’élimination des coûts catastrophiques pour les malades tuberculeux et les ménages auxquels ils appartiennent. Pour lui, l’inclusion de l’indicateur des coûts catastrophiques est nouvelle, reflétant combien, il est important d’alléger le lourd fardeau financier et économique que représentent les soins antituberculeux en tant qu’élément clé de la stratégie mondiale. Il a exhorté les participants à suivre avec intérêt les communications au cours de ces 5 jours de travaux, pour la réalisation effective de ladite enquête dans tous les pays du réseau Warn et Carn-Tb. Il a rassuré du soutien du Bureau de l’Oms pour l’atteinte de la stratégie ‘’Mettre fin à la TB ».Pour le gouvernement béninois, l’un des leviers pour réduire ces coûts, est la couverture maladie universelle, un volet du Programme d’action du gouvernement (Pag) à travers le programme Arch (Assurance pour le renforcement du capital humain).  Précisons que 27 pays de l’Afrique prennent part à cette rencontre de Cotonou qui prend fin ce vendredi.

Junior Fatongninougbo

Check Also

Formation des installateurs et électriciens du Bénin : Dona Jean-Claude Houssou pour le développement durable de l’électricité

Dans le cadre du renforcement des capacités des installateurs et électriciens du Bénin, une conférence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *