Home / Politiques / Supposé recel de documents administratifs à la Céna : Honfo et Tiando écoutés par la Brigade criminelle

Supposé recel de documents administratifs à la Céna : Honfo et Tiando écoutés par la Brigade criminelle

Charlemagne Honfo, Vice-président du Parti du renouveau démocratique (PRD) ne s’est pas opposé à la loi. Il a répondu hier mardi 12 mars 2019 à la convocation de la Brigade criminelle dans le cadre d’une enquête ouverte par le Parquet de Cotonou dans une affaire de supposé recel de documents administratifs à la Commission électorale nationale autonome (Céna).

Il sonnait environ 11h, lorsque le porte-parole du PRD a franchi le portail de la Brigade criminelle sise à Agblangandan dans les villas Cen-Sad. Avant son arrivée, plusieurs militants du PRD étaient déjà sur les lieux. Malheureusement, ils n’auront pas eu la chance de suivre le Maire de Sèmè-Podji jusqu’à l’intérieur de la Brigade puisque le portail qui était entre temps ouvert s’est aussi refermé après que le véhicule à bord duquel se trouvait le vice-président du PRD l’a franchi. A l’intérieur du bureau du Chef de la Brigade criminelle se trouvait déjà le Président Emmanuel Tiando, ès-qualité plaignant, selon des sources proches du dossier. L’audition du Maire Charlemagne Honfo a duré plusieurs minutes. Dehors, les militants du PRD s’impatientaient déjà. Mais leur anxiété ne sera que de courte durée puisqu’aussitôt l’audition terminée, le vice-président du PRD a été autorisé à rentrer chez lui. La horde de militants PRD qui a fait le déplacement de la Brigade criminelle l’a donc conduit chez lui sous des coups de klaxon et des vivas. Elus locaux et communaux, notables, sages, jeunes, femmes et autres curieux ont pris d’assaut le domicile du Maire Honfo pour lui témoigner leur soutien. Dans le bref entretien qu’il a accordé aux hommes des médias, Charlemagne Honfo n’a pas pipé mot sur les échanges qu’il a eus avec les éléments de la Brigade criminelle. Il a juste appelé les Béninois au calme et à la préservation de la paix, tout en répétant à chaque fois, « c’est la République ». Est-il mis sous convocation ? Le dossier est-il vidé ? Charlemagne Honfo dans une sérénité qui étonne même ses proches n’a pas répondu à ces questions. Côté PRD, il faut dire que Me Adrien Houngbédji qui était aussi attendu à la Brigade criminelle n’a pas fait le déplacement. Il a présidé hier au Parlement plusieurs rencontres convoquées pour trouver des solutions à la crise pré-électorale qui secoue le Bénin. Mais à en croire nos confrères de Frissons Radio, le président du PRD a été auditionné à son domicile de Porto-Novo par des officiers de police judiciaire hier à 14h. L’audition aurait duré une vingtaine de minutes. Des sources proches du dossier indiquent aussi que le Président de la Céna aurait été écouté hier par la Brigade criminelle.

El-Hadj Affissou Anonrin

Check Also

VL Cote d'Ivoire

45e Assemblée générale de l’Apf à Abidjan : Vlavonou défend la réforme du système partisan opérée par le Bénin

Louis Gbèhounou Vlavonou, Président de la 8è législature de l’Assemblée Nationale du Bénin est de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *